SOCIETE  LORRAINE  DE  MYCOLOGIE

DIX CONSEILS POUR LA CUEILLETTE

 
1.    Apprendre les caractères morphologiques et physiologiques (odeur, saveur etc.) des espèces vénéneuses et des espèces comestibles qui peuvent leur ressembler.

2.    Se munir d’un panier ou d’une cagette pour le rangement et le transport des champignons (éviter les sacs plastiques à cause de la fermentation).

3.    Ne pas récolter de champignons destinés à la cuisine dans des sites habituellement pollués comme les bords de route, les friches industrielles, etc.

4.    Prélever les champignons en entier avec la base du pied. Cependant respecter le « blanc » de champignon, ne pas emporter la motte de terre.

5.    Pour la consommation, ne cueillir que les sujets jeunes et sains, mais se méfier des exemplaires en « bouton » ou en «œuf» insuffisamment développés.

6.    Contrôler les spécimens un à un, même sur un
« rond ».

7.    Les champignons préalablement identifiés pour la consommation peuvent être nettoyés sur le terrain.

8.    Prendre soin de séparer matériellement les espèces, comestibles connues d’une part et espèces inconnues d’autre part.

9.    Eviter les expériences inconsidérées et surtout ne pas oublier que la quasi-totalité des champignons dits comestibles doit être consommée cuite et même bien cuite.

10. En cas de doute, il est recommandé de faire contrôler l’ensemble de sa récolte par un spécialiste d’une société de mycologie, ou par un pharmacien.
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement